Difficile de faire l’impasse, en terme d’actualité, sur la question de l’élection présidentielle: autant sur la scène publique que sur celle privée, on ne parle que d’elle… le sujet est « chaud », tant il semble que le fossé électeurs-« prétendants au trône » s’est creusé… Loin de nous l’idée de débattre du sujet sur ce blog, mais…
          L’espiègle petit esprit
          De la psychogénéalogie
          Nous titille sans fin!
          Alors, pour satisfaire  ce diablotin,
          Voici quelques variations
          Autour des élections… (nous sommes d’humeur poétique aujourd’hui…)
L’élection présidentielle aura donc lieu le 23 avril prochain. Le saint du jour sera Saint Georges. Il est souvent représenté en chevalier terrassant un dragon : alors qu’il traverse Silène, une cité terrorisée par un redoutable dragon, il le tue. Son combat symbolise la victoire du bien sur le mal.
Georges, du grec gheorghos, veut dire cultivateur. Le prénom est composé de Gé-or-Gé: « or », symbolisant le soleil entouré par « Gé » la terre. Dans le Berry un george est un lutin qui erre dans la campagne. George Sand a-t-elle choisi ce prénom en référence à ce petit lutin ? Elle n’a jamais expliqué son choix, mais il reflète bien sa personnalité, elle, qui se passionnait pour le jardinage et la botanique.
– « Laissez verdure… ». C’est avec ces paroles énigmatiques que George Sand a quitté ce monde le 8 juin 1876: elle parlait déjà d’écologie.
– Mais c’est aussi une femme consciente de la réalité de son temps et qui rêve aussi à une justice sociale, une société idéale : “L’avenir peut s’éveiller plus beau que le passé.”…
– Dans ce monde gouverné par les hommes, elle a eu le courage de s’engager et de publier ses opinions. Dans un bulletin en 1948 qui fera grand bruit :
  • « Les élections, si elles ne font pas triompher la vérité sociale, si elles sont l’expression des intérêts d’une caste, arrachée à la confiante loyauté du peuple, les élections, qui devaient être le salut de la république, seront sa perte, il n’en faut pas douter. Il n’y aurait alors qu’une voix de salut pour ce peuple qui a fait des barricades, ce serait de manifester une seconde fois sa volonté et d’ajourner les décisions d’une fausse représentation nationale »
  • et encore: « La République exige de ceux qui aspirent à l’honneur de la servir un cœur droit et ferme : elle préfère la garantie de la moralité à celle de la fortune. »

… Force est de constater que nous avons beaucoup de georges qui errent dans notre campagne présidentielle..!… nous finirons donc ce post bref avec une dernière des -très- judicieuses réflexions de George Sand: “Rien ne ressemble tant à un honnête homme qu’un coquin qui connaît son métier.”… A bon entendeur, salut!… (et bon courage…)

 

… déambulation au bord d’une élection… (voire errance!)

Un avis sur « … déambulation au bord d’une élection… (voire errance!) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest